Stage Chant arménien

Samedi 14 Novembre 2015
Avec Aram & Virginia Kerovpyan

L’objectif principal est de sensibiliser le participant envers le chant modal, par un travail progressif qui débute par la tenue d’un bourdon et, à travers des intervalles de tempérament inégal, se dirige vers l’apprentissage, en groupe, de chants liturgiques arméniens par l’écoute et la mémorisation.

Les travaux ont un double aspect :

1. travail vocal proprement dit, qui consiste à retrouver la voix naturelle dont l’émission implique le corps entier

2. travail modal qui commence par la découverte des intervalles naturels, désormais absents de la vie quotidienne. Cet apprentissage initie le participant à concevoir une mélodie dans le cadre d’un mode, c’est-à-dire d’un environnement sonore, et non pas comme une succession de notes et de motifs.    Ainsi, le participant est amené à découvrir, à partir des tétracordes naturels, les différents genres et espèces d’intervalles, puis les modes constitués avec ceux-ci. Les chants sont travaillés dans cette même perspective.

Les stages et les ateliers proposés sont destinés à toute personne désirant s’initier au monde des modes musicaux, aussi bien aux professionnels qu’aux amateurs, qu’ils soient arménophones ou non. Aucun niveau d’éducation musicale n’est exigé. Il est seulement demandé aux participants de laisser leurs bagages de référence au vestiaire.

Plus d’infos sur le projet de chant – la chorale AKN


Choeurs en Exil – Samedi 12 décembre 20.00 à l’Espace Senghor12072676_10153021154067811_8708526571601259984_n

Film documentaire réalisé par Nathalie Rossetti et Turi Finocchiaro qui a pour thème le chant traditionnel et liturgique arménien et sa transmission

Pour transmettre une tradition de chant ancestral, Aram et Virginia, un couple d’Arméniens de la diaspora, emmènent une troupe d’acteurs européens de l’Institut Grotowski de Wroclaw dans un voyage initiatique en Anatolie sur les lieux où autrefois cet art prospérait. Chemin faisant, leur questionnement fait réémerger la richesse d’une culture anéantie : le chant et le théâtre deviennent alors langue de création et de partage, souffle de vie.

Plus d’infos