Un bout d’histoire

Tout commence en décembre 2013 quand je reçois les clés pour emménager dans la rue des Glaïeuls. D’emblée, j’ai un véritable coup de cœur pour l’appartement! Je sais dans mon for intérieur que c’est l’endroit où je veux être, mais aussi où j’ai quelque chose à vivre. Je ne sais pas encore quoi mais je fais confiance à mon intuition. Malgré les courtes journées de cette fin d’année, l’appartement est très lumineux et donne sur un petit jardin qui promet des milliards de possibilités. Dans le salon, une cheminée s’ouvre, accueillante. J’y passe de longues soirées devant le feu de bois à refaire le monde, à partager mes états d’âmes avec des amis…

Les mois passent et, peu à peu, l’intuition parle, les envies de projets artistiques naissent, se dessinent, se peaufinent…

Je me rends graduellement compte que l’appartement peut se prêter à des évènements plus larges et plus structurés.  Travaillant dans le secteur socioculturel et sensible à l’univers artistique bruxellois, l’organisation d’événements artistiques s’impose alors naturellement à moi. Le Glaïeuls sera un nouveau paradis pour les créatifs de tous genres. Un paradis où les personnes pourront se rencontrer et découvrir différentes formes artistiques en toute simplicité et surtout en toute convivialité.

Porté par cet élan, le Glaïeuls Paradise voit sa première nuit en octobre 2014.

Fort d’une année d’évènements, le Glaïeuls est aujourd’hui un merveilleux tourbillon énergétique où chaque participant, chaque artiste, chaque ami laisse une trace. Que ce soit à travers des mots, des notes, des sourires… le salon, le jardin, sont empreints de tous ces moments passés ensemble, et attirent déjà à eux tous ceux à venir.
Le Glaïeuls Paradise est pour moi un rêve devenu réalité, une preuve tangible que tout est possible à partir du moment où on y croit, ensemble. Je vous invite donc à y passer, à y rester un instant, et à y découvrir des artistes, le temps d’un partage, le temps d’une soirée.

A partir de septembre 2017, un réseau d’hôtes rejoint le projet afin de permettre à celui-ci de quitter les murs de mon appartement.  Désormais, nous serons « itinérant » auprès de particuliers désireux d’ouvrir les portes de leur appartement.

Cindy